Feminenza au Kenya

Membres du Conseil d’administration

Monique Weber
Présidente du conseil d’administration

Esther Keino
Membre du conseil d’administration

Des O’Sullivan
Trésorier

Pacifica Ototo
Membre du conseil d’administration

Feminenza Kenya, officiellement constitué le 24 avril 2008, fait partie d’un réseau d’ONG internationales de femmes, composé de 400 leaders et éducateurs de 18 pays. La mission : ” encourager l’avenir de toutes les femmes et promouvoir un partenariat homme-femme éclairé “. Nos priorités sont de soutenir les résolutions 1624, 1325 et MDG3 du Conseil de Sécurité des Nations Unies en (i) développant la contribution des femmes à une culture de la paix, (ii) renforçant le rôle des femmes dans le leadership, (iii) combattant la violence à l’égard des femmes et des filles par l’éducation des deux sexes.

Le travail de Feminenza Kenya a commencé en 2005, initialement avec le Réseau Culture of Peace/ Culture de la Paix d’UNESCO PEER, avec lequel nous avons organisé en 2006 un événement de quatre jours  dans les locaux de l’ONU à Nairobi, intitulé ” LHumanité dans la Relation Homme-Femme ” et auquel 300 représentants d’ONG de la région des Grands Lacs ont assisté.

En 2008, nous avons animé des ateliers sur le leadership transformatif à Mombasa à l’intention de 60 femmes venues de 18 associations locales/organisations communautaires des régions côtières.

En 2015 et 2016, nous avons effectué avec succès deux consultations pour Global Communities à destination de :

1) 60 dirigeants communautaires venus de 9 quartiers précaires de Nairobi dans le cadre du programme ” Kenya Tuna Uwezo “, financé par l’USAID, visant à lutter contre l’Extrémisme Violent. L’intervention de Feminenza a largement contribué à transformer les participants de la session pour devenir des défenseurs de la cohésion communautaire, et jouer un rôle déterminant afin de mettre fin aux conflits quotidiens dans leurs communautés, en particulier entre la police et les citoyens, où les morts par balle sont fréquentes.

2) 30 filles/jeunes femmes fortement traumatisées par les violences sexuelles des quartiers précaires de Majengo dans le cadre de l’initiative PEPFAR/DREAMS (Determined, Résilient, Empowered, AIDS-Free, Mentored and Safe). Cette initiative aide les filles à renforcer leur résilience, leur estime de soi et à lutter contre l’exposition au VIH SIDA. Ce programme soutient la Stratégie Globale US pour l’Emancipation des Filles Adolescentes/ US Global Strategy to Empower Adolescent Girls. L’impact de notre intervention a été crucial pour ces jeunes filles dans leur processus de guérison des traumatismes passés et dans leur capacité à d’utiliser au mieux l’opportunité de l’initiative PEPFAR/DREAMS.

Notre initiative ‘People2People’  d’une durée d’un an, issue de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, dans la vallée du Rift au Kenya en 2010-2011, qui a suivi les violences post-électorales, a formé 20 femmes leaders à devenir conseillères du  pardon et de la réconciliation. Elle a permis aux femmes établies localement dans les communautés les plus à risque (i) d’aller au-delà des frontières des partis et des tribus pour assurer la paix et la sécurité ; (ii) de jouer un rôle décisif dans l’atténuation des conflits ; (iii) de se développer intérieurement pour aider les individus et les groupes à se ré-humaniser mutuellement, favoriser l’empathie et la compréhension mutuelle, construire la confiance et créer des relations saines, comme base de réconciliation à long terme. 20 militantes locales ont chacune mené leur propre projet d’intervention communautaire pour la paix à Nakuru, Kericho, Borabu, Sotik, Kisii, Burnt Forest, Mt Elgon, Pokot et Turkana, et ont bénéficié d’une formation et d’un encadrement sur la gestion de la peur, le pardon, la planification des projets, la responsabilisation et la stratégie des médias. L’impact sur la communauté a été considérable, avec 5000 bénéficiaires confirmés et des résultats vérifiables de source indépendante. Les femmes dirigeantes formées contribuent encore largement à la cohésion et à la sécurité de leurs communautés. Certaines stagiaires nous aident dans nos programmes de formation, d’autres sont devenues membres du conseil d’administration de Feminenza Kenya.

Feminenza Kenya a un statut consultatif spécial auprès du CESNU, (le Conseil Economique et Social des Nations Unies), dans le domaine de la Promotion des Femmes. La Commission Nationale de Cohésion et d’Intégration (acronyme anglais NCIC) reconnaît Feminenza Kenya comme partie prenante dans la résolution des conflits et le travail de consolidation de la paix ; notre profil est dans la banque de données NCIC. UN WOMEN, SIDA et Global Communities considèrent Feminenza Kenya comme un partenaire de confiance.

Feminenza Kenya – Événements et ateliers

Présentation du leadership transformateur
L’atelier sur le leadership transformateur est un programme de formation intensif en dix parties, rédigé par Mary Noble, PDG de Feminenza International. Son principal objectif est de développer les compétences de leadership de soi nécessaires pour aider les femmes à devenir des leaders dans la société. Cette formation, spécialisée et conçue pour les femmes, vise à leur fournir les outils nécessaires pour découvrir et guider des solutions à long terme. (Voir le PDF)

Le Rapport ONU Femmes : Projet pilote de formation à l’intention des Praticiens du Pardon et de la Réconciliation de Feminenza

En janvier 2008, un conflit a éclaté au Kenya. Les causes anciennes et complexes ont été poussées à leur paroxysme par les mêmes catalyseurs que ceux qui avaient conduit au génocide rwandais en 1994 : (i) les politiciens qui manipulent les tensions ethniques pour en faire de la violence ethnique (ii) les médias qui diffusent l’intolérance ethnique à grande échelle (iii) les milices et les gangs de jeunes qui organisent et contournent les contrepoids et les équilibres de la société civile et perpétuent les massacres et les pillages.

Les zones couvertes par ce projet pilote – en particulier Brook (près de Kericho), Kericho Town, Barut (Nakuru), Rongai, Solai, Borabu et Sotik, Kisii, Turkana, Pokot, Emia et Cheptais (au Mont Elgon), Burnt Forest, Eldoret et Kenyenya (Kisii) ont été profondément touchées, représentant 87% des morts et des blessés lors des violences post électorales (acronyme anglais PEV).

Une réponse conséquente a été apportée, internationalement et localement, pour tirer les enseignements de ce qui s’est passé et rétablir la stabilité. Cela  a conduit à la collecte de témoignages sur les évènements, à l’examen des questions territoriales, de la réforme constitutionnelle et électorale, au réalignement des forces de police et du pouvoir judiciaire,  à l’engagement de la jeunesse dans le développement et l’encouragement de la participation au débat civil et démocratique. Lire le rapport (PDF)

Rapport sur les communautés mondiales : Atelier de cinq jours de Feminenza sur le counseling et la guérison des traumatismes

En avril 2015, Feminenza Kenya a été invitée par Global Communities à animer un atelier de deux semaines sur le renforcement des capacités de conseil en traumatologie à l’intention de 60 bénéficiaires du programme Kenya Tuna Uwezo financé par l’USAID dans le cadre des quartiers précaires de Nairobi. Global Communities a parrainé la formation et mobilisé des organisations partenaires locales pour identifier les 60 participants : réseaux d’Organisations Non Gouvernementales, Communautés Locales, Organisations Confessionnelles, Groupes d’Entraide, Organisations de Jeunes, Comités de District pour la Paix, Initiatives de Police Communautaire, Associations de Résidents, Fonds Uwezo, Défenseurs de la Cohésion de la Jeunesse et Bénévoles Communautaires. Les participants étaient à la fois de confession musulmane et chrétienne. Lire le rapport (PDF)

Atelier sur la Compréhension et la Gestion de la peur, Nakuru 2009

Ce rapport présente les réflexions, les expériences et les recommandations des participants à l’atelier Feminenza de mai 2009, intitulé “Comment comprendre, affronter et gérer la peur de manière constructive”. L’atelier a servi d’introduction aux éléments du module 1 de la formation des praticiennes du pardon et de la réconciliation de Feminenza, créée pour former les femmes dans leurs propres communautés en tant que conseillères en pardon et réconciliation afin qu’elles puissent contribuer efficacement à une paix durable. Lire le rapport (PDF)

Extrait de la conférence Feminenza L’humanité dans la relation homme-femme, Nairobi 2006

En janvier 2006, une conférence s’est tenue au Kenya, au siège des Nations Unies à Nairobi, sous l’égide de Feminenza International en association avec UNESCO PEER, intitulée ” Humanity and Gender, a Gathering of Vision in a Time of Change/ L’Humanité dans la Relation homme-femme, un Rassemblement de Visions dans une Époque de Changement ” (Utu na Undugu). Les orateurs et les délégués sont venus de toute la région des Grands Lacs d’Afrique de l’Est et du monde entier, et au cours de quatre jours de processus intensif, de nombreuses questions vitales ont été soulevées qui touchent à la fois les hommes et les femmes – au présent et au futur. Ce livre est un compte-rendu des discours d’ouverture et des autres présentations faites lors de la conférence par des invités, de nombreuses personnalités éminentes dans leur domaine. Lire l’extrait (PDF)

Atelier de Feminenza de 5 jours sur la Guérison des Traumatismes pour Global Communities : Initiative DREAMS, 13-17 juin 2016

En avril 2016, Feminenza Kenya a été invitée par Global Communities à animer un atelier d’une semaine sur la guérison des traumatismes pour 30 personnes bénéficiaires du programme DREAMS financé par le PEPFAR/USAID du comté de Kamukunji dans le comté de Nairobi City. Global Communities a sponsorisé l’atelier, en partenariat avec deux organisations locales – John’s Community Centre (SJCC) et l’Association des Guides du Kenya (KGGA) pour identifier les 30 adolescentes et jeunes femmes (AGYW) qui pourraient le plus bénéficier de ce programme, en raison de la gravité des expériences traumatiques qu’elles ont vécues. L’histoire de cette intervention réussie a été consignée dans un rapport.

Nous contacter